Parcours de chamane

araignetoilegouttescoupepetitVous avez  certainement une certaine curiosité à savoir quelle sorte de chamane je suis.  Je corresponds sans aucun doute à la définition du chamane, même si je n’aime pas  les étiquettes , mais je ne suis  pas  conforme à l’image que les gens en ont : pas de plumes, pas de veste à franges, pas de drogues, pas de superstitions.

Je vais être obligée de vous parler un tout petit peu de moi pour commencer, ce qui n’est pas trop ma tasse de thé.

En résumé, je suis une chamane complète, ce qui veut dire que j’ai la compétence et les capacités pour enseigner, conseiller et soigner. Cette compétence, et l’enseignement qu’elle me permet de proposer, sont le fruit de nombreuses années d’expérience, d’un long cheminement spirituel, de nombreux enseignements reçus et d’un très gros travail sur moi-même.

L’enseignement  que je propose  provient de moi et représente ma vie . C’ est une tentative de transmette une connaissance (ou plutôt les moyens pour la réaliser par soi-même), et une aide apportée à ceux qui veulent en bénéficier pour vivre mieux. Bien entendu cette connaissance ne m’est pas tombée sur la tête, ni venue par miracle. Je ne l’ai pas non plus trouvée dans les livres. On ne peut acquérir aucune connaissance dans un livre, ni la transmettre.  Elle provient d’un parcours de vie et s’enrichit continuellement.

Au commencement, il y a très longtemps (bon ne vous imaginez pas que je suis très vieille : non seulement je ne le suis pas vraiment , et pour couronner le tout, je ne fais pas mon âge)… Au commencement donc, mon expérience spirituelle et chamanique ne concernait que moi. Elle fut mon chemin de salut, un chemin solitaire, dur, et sans pitié.

C’est difficile de me souvenir comment j’étais quand j’étais petite, puis « jeune ».. en réalité j’étais très différente de ce que je suis maintenant : en y repensant, j’étais une autre personne, et plutôt mal barrée. J’étais certes dotée de qualités  qui m’ont été indispensables sur ce chemin, mais j’étais parfaitement inadaptée à la vie. Sans cet appel, ou ce coup de pouce donné par la vie pour que je puisse recevoir une sorte de formation de chamane, je ne sais pas où je serais.

Mais le hasard existe-t-il ?   Je ne le pense pas. Avais-je le choix de devenir autre chose que ce que je suis ?  Je ne le pense pas non plus, même si tout  dans ma vie est le résultat de mes choix.Comme pour toute chose et tout le monde dans la vie, les conditions nécessaires à mon parcours furent réunies.

Et cela donne quoi ? Une expérience non reproductible par les autres, loin d’être facile, mais qui m’a permis petit à petit de changer complètement, découvrir la Vie et sa Magie.

 J’ai fait des centaines de voyages chamaniques  et de soins et sans doute testé toutes les formes de rituels , mais soyez bien convaincu que je n’ai aucun rapport avec la plupart des gens qui pratiquent le chamanisme : il y a un certain temps maintenant que j’ai dépassé les rituels et cessé d’avoir besoin d’adhérer à une culture ou à des croyances spirituelles.  Je ne suis plus en recherche de quoi que ce soit, et l’ésotérisme en général ne m’intéresse pas. Je mène une  vie normale, j’ai des enfants, je mange de tout, je ne pense faire partie d’aucun groupe connu (ni indianiste, ni altermondialiste, ni végétarienne….). En aucun cas je n’ai adhéré à des croyances indiennnes, je ne porte pas de plumes, je ne fume pas la pipe, je  ne fais pas de rituels sous la lune et surtout je ne prends aucune forme de drogue (ni alcool, ni tabac, ni cannabis, ni aucune plante dite de pouvoir).

Plus j’avançais sur mon propre chemin, vers ma liberté, plus des personnes sont venues à moi pour que je leur donne un enseignement, pour que je les aide ou les soigne, sans que je l’aie cherché.

Petit à petit, j’ai mis au point une forme de méthode ou d’enseignement, qui me ressemble : très carrée, très efficace (peut-être même un peu trop directe pour certain, avec un côté « droit au but »), très ouverte,  dénuée de  dogmes, et de peurs. Ce fut d’avord un enseignement en individuel, puis, les demandes augmentant, en groupe. L’aspect collectif s’est développé d’année en année, et a pris une grande importance : j’ai pu constater à quel point il est indispensable. Une grande partie de mes « élèves » trouvent dans ces groupes, à travers les stages, puis le forum (qui est un lieu de suivi, de partage et d’entraide), une sorte de famille où ils ont une place, tels qu’ils sont. En matière de soins chamaniques, je vérifie à quel point l’aspect « communautaire » que l’on trouve chez tous les peuples qui les pratiquent, apporte plus que ce qu’une personne  seule ne pourra jamais faire.

C’est à travers les stages que je propose que vous pourrez me rencontrer, et bénéficier de tout cela.

Le contenu des stages que je propose ici, l’ordre de ces stages et leur complémentarité , ont été mis au point  dans le souci d’être le plus bénéfique possible et d’éviter les problèmes. Tout comme ces pages, ils m’appartiennent. Ce que vous lisez provient de moi : le contenu de ces stages n’est pas quelque chose que l’on m’a « donné » et que je « répète » , il provient de ma propre compréhension. Chaque personne transmet ce qu’elle est, ce qu’elle a compris.

Page suivante : enseignement chamanique

Les commentaires sont fermés