Prières et rituels chamaniques collectifs

La plupart des pratiques chamaniques ont lieu sous forme de rituels collectifs, qui impliquent toute la communauté. C’est un élément très important de ces pratiques. Lorsqu’un problème (une maladie ou autre) touche un membre de la communauté, c’est toute la communauté qui se considère malade et qui se soigne, car chaque membre se définit avant tout par les liens qu’il a avec les autres, et non comme individu indépendant.

Les rituels chamaniques nécessitent la réunion des intentions et prières de tous les membres de la communauté. Etre nombreux est important.  Le pouvoir du chamane ne suffit pas, et il requiert aussi celui des esprits à ses côtés.

livedrummer3

La durée de la pratique compte aussi beaucoup. Les rituels sont généralement longs, et comportent  plusieurs étapes. Une fois que le chamane a obtenu des esprits les informations pour savoir quoi faire pour résoudre un problème, un rituel est généralement mis en place, avec  des éléments précis, des gestes et prières précis. Tout sera respecté à la lettre et parfaitement intégré  à la culture locale, qui implique une vision du monde partagée par tous. Les personnes extérieures ( par exemple les blancs pour les indiens), ne sont que rarement admises, pour la raison qu’elles ne partagent pas ces croyances : leur doute pourrait troubler le bon déroulement de la pratique et empêcher son efficacité.

Il est très souvent nécessaire de réaliser plusieurs rituels (tout cela a été dicté par les esprits) afin d’obtenir le résultat voulu.  Plus le travail à réaliser est complexe, plus le rituel sera long, et nécessitera une grande implication du chamane et des participants.

Page suivante

Les commentaires sont fermés